Les couleurs DAP gagnent à Valence au Kart Mag Festival

Pendant que l’équipe KBK Compétition était à Portimao pour l’IWF23, marquée par la place de vice-Champion de Guillaume Barbarin avec son DAP by KR, Stéphane Daidone s’illustrait au Kart Mag Festival avec les mêmes couleurs. Accueilli à cette occasion sous la structure d’Eric Chapon, Stéphane a brillamment été cherché la victoire en Gentleman, en plus de se classer 2e au scratch devant plusieurs Masters. Son équipier Dominique Petras a terminé 21e.

Photo Kart Mag

IAME World Final: Guillaume Barbarin et KBK Compétition vice-Champions

KBK Compétition est l’un des teams les plus renommés dans les séries IAME et a encore joué un rôle important lors de cette nouvelle édition de l’IWF organisée en 2023 à Portimao dans le sud du Portugal du 24 au 28 octobre. Performant en X30 Mini et en X30 Senior, KBK Compétition s’est félicité de la magnifique prestation de Guillaume Barbarin, qui s’est terminé par le titre de vice-Champion en X30 Senior.

Les couleurs DAP et Alonso Kart ont encore rayonné au plus haut niveau international grâce au travail du team manager Kevin Beaumont et de son staff. Le travail réalisé au niveau motorisation a également payé. “Je voudrais féliciter tous les pilotes présents sous la structure à Portimao, qui se sont battus jusqu’au bout pour obtenir le meilleur résultat possible,” a commenté Kevin, “ainsi que toute l’équipe qui a opéré à mes côtés, sans oublier de remercier le team EGP avec qui nous avons collaboré sur le plan technique et dans l’exploitation des moteurs lors de cette finale. Cela a porté ses fruits, tout particulièrement pour Guillaume Barbarin. Nous étions un peu déçus d’avoir fini P5 en 2022 et cette 2e place est une belle récompense pour tout le monde. Importateur DAP et Alonso Kart, Thierry Seminger de Cedinap Kart Store nous a également apporté son soutien et je le remercie.”

X30 Master: Podium pour Barbarin, super remontée pour Vauthier

Largement en capacité de décrocher la pole position aux chronos sans un dernier secteur manqué, Guillaume Barbarin a constamment couru après le temps perdu. Il gagnait toutefois une manche et revenait de la 8e à la 4e place à l’aube de la finale, mais reperdait de précieuses places au départ et chutait 9e. Avec le meilleur tour en course (grâce à un temps dans le même dixième que le vainqueur en X30 Senior, malgré un poids supérieur), Guillaume revenait 2e en fin de course avec brio, mais hélas trop loin du leader alors que la victoire était possible.

Son équipier François Vauthier a cumulé les déboires dans les manches, connaissant des accrochages et même une lourde perte de places en raison d’un pilote ayant perdu l’eau de son radiateur devant lui. Relégué 27e sur la grille de la finale, il remontait 14e après un magnifique gain de 13 places.

X30 Mini: Stan Fagot aux portes du top-10

Meilleur Français aux chronos, Stan a montré sa capacité à évoluer aux avant-postes, signant de brillantes places de 3e et de 2e dans les manches, confirmant sa compétitivité et celle de son Alonso Kart-IAME. Hélas, la fougue d’un de ses adversaires l’a fait chuter dans une manche. Parti 25e en finale, il n’a cessé de gagner des places grâce à une belle combativité et coupait la ligne d’arrivée en 11e position (+14). Son spoiler avait malheureusement bougé, mais sa pénalité ne l’empêchait pas de finir P22 et meilleur français dans un contexte très relevé.

Bien moins expérimenté, le Suisse Valentin Lefebvre a démontré un potentiel très intéressant alors qu’il n’est arrivé au Portugal qu’avec seulement quelques courses à son actif depuis ses débuts en kart. Il a beaucoup appris, notamment dans la gestion des difficiles bagarres dans le peloton, et la 10e place obtenue dans l’une des manches ne peut que l’encourager.

X30 Senior: Chronos pluvieux, espoirs déçus

Les deux premiers jours de compétition ont connu des conditions météos changeantes, qui n’ont pas fait les affaires du trio de pilotes du team KBK Compétition. En outre, Hugo Brun a connu un ennui mécanique à ce moment clé du meeting, alors qu’il venait de réaliser des temps encourageants aux essais libres. Pour autant, Hugo n’a pas baissé les bras, pas plus que ses deux équipiers Charles Lambert et Arthur Barriot. Pour Arthur, engagé dans cette finale en 2022 dans la catégorie KA100, la marche était élevée, mais il a gagné en combativité et son sérieux lui a permis de progresser régulièrement dans la hiérarchie dans les manches.

Le résultat de Charles ne reflète pas son niveau de performances, car le jeune pilote n’a cessé de réaliser régulièrement des temps très proches des pilotes évoluant dans le groupe de tête. Nul doute que son implication devait payer prochainement.

Quant à Hugo, son problème des chronos a forcément joué en sa défaveur dans une catégorie comptant pas moins de 134 pilotes. Ses efforts ont été récompensés par une qualification pour la super heat après une progression de 41 places. Ses cinq premières manches se sont d’ailleurs soldées par des remontées successives de 19, 9, 17, 9 et 18 places, preuve qu’il pouvait atteindre la finale en partant de plus près.

Images Hello Foto

KBK Driver Management, une nouvelle structure au service des pilotes

Fort de son expérience et de son expertise dans le karting avec son service course KBK Compétition, Kevin Beaumont a récemment créé KBK Driver Management, afin de suivre, soutenir, conseiller et aiguiller les pilotes dans leur avenir en karting et en sport automobile.

“Je suis professionnel dans le milieu du karting depuis de nombreuses années et j’ai la chance de posséder de nombreuses connexions qui me permettent de suivre la carrière d’un pilote, de l’accompagner dans ses choix, de lui trouver les meilleures opportunités, voire de trouver des partenaires pour soulager l’apport budgétaire,” explique Kevin Beaumont.

Pilote du team KBK Compétition avec qui il a conquis de nombreux succès ces dernières saisons, Andy Ratel a été l’un des premiers à bénéficier du réseau de son team manager. “Andy est sous notre structure depuis longtemps et je pense qu’il était important qu’il découvre une nouvelle équipe, un autre environnement de travail et de nouvelles personnes pour le faire encore évoluer. Il courra désormais au sein du Pantano Racing Team, dès la finale internationale IAME 2023 à Portimao. Je connais bien Giorgio Pantano et je lui fais confiance pour tirer le meilleur d’Andy. Je vais donc continuer de le suivre, mais d’une manière différente avec ma nouvelle structure de management.”

De son côté, KBK Compétition assurera l’assistance de plusieurs pilotes au Portugal pour l’IWF23. Restez connectés pour en savoir plus rapidement…

Image CP-Photo.fr

Encore un excellent résultat pour KBK Compétition en IAME Series Italy

Dans la foulée du titre obtenu en IAME Series France, le team KBK Compétition a traversé les Alpes pour installer sa structure sur le prestigieux South Garda Karting de Lonato. Ses deux pilotes engagés ont su se mettre en évidence le dimanche 10 septembre dernier dans la catégorie X30 Senior.

Le Français Alan Lanfray (ici en photo) n’a cessé de monter en puissance, progressant dans tous les domaines au fil de la journée: 8e aux chronos, 6e après les manches et 4e en finale après d’incessants duels.

Son équipier Oleksandr Savinlov s’est mis en évidence pour sa première expérience avec le team de Kevin Beaumont. Quelques aléas l’ont obligé à s’élancer de la 19e position en finale. Mais en finale, il a mis à profit sa pointe de vitesse en remontant 7e après un bon de 12 places !

Du 14 au 17 septembre, ce sera au tour de Hugo Brun de défendre les couleurs du team KBK Compétition et des châssis Alonso Kart à Laval à l’occasion du 3e round de la NSK.

Un nouveau titre pour KBK Compétition en IAME !

Tout au long des quatre épreuves de la IAME Series France 2023, l’équipe de Kevin Beaumont a sans cesse été présente aux avant-postes. A Mirecourt, deux nouveaux podiums, dont une victoire, ainsi qu’un titre sont venus confirmer le savoir-faire de la structure KBK.

Après le France, la IAME Series pour Guillaume Barbarin à Mirecourt

En Master, le duo Barbarin-KBK continue de faire des étincelles ! A Mirecourt, Guillaume a tout simplement été imbattable et invaincu. Le cas est assez rare pour être souligné: après l’obtention de la pole position, il a mené la course de bout en bout sans perdre sa position de leader du 1er tour de la première manche jusqu’au dernier tour de la finale. Soit 58 tours en tête. Le pilote aux couleurs DAP coiffe donc la couronne en IAME France, un an après être devenu Champion de France dans sa catégorie.

Sita Van Meert, P2 à la Ladies Cup

Dans le Grand Est, KBK Compétition assurait l’assistance de Sita Van Meert dans le cadre de la Ladies Cup, une classique du calendrier de la IAME. La pilote belge n’avait plus roulé depuis quelques mois et manquait de repères à Mirecourt, ce qui ne l’a pas empêchée de monter en puissance au fil du meeting: P5 aux chronos, P3 dans les trois manches et au cumul, puis P2 en finale. Bravo Sita !

Andy Ratel bien malchanceux en Senior

Rapide aux essais libres, dans le top-10 des chronos et P4 dans sa première manche, Andy Ratel était bien parti pour défendre son dossard de leader provisoire de la série. Hélas, la chance tournait du côté du pilote du team KBK. Un bris de moteur entraînait une pénalité de 10 places pour la manche suivante. Malgré deux belles remontées dans son ultime manche et en super heat, il n’héritait que la 16e place sur la grille de la finale. Auteur d’un excellent départ, il se retrouvait P7 et gardait toutes ses chances de finir sur le podium du général. Hélas, il se faisait percuter et chutait dans la hiérarchie, en plus de composer avec un train avant tordu. P15 de cette finale, Andy finit P6 de cette série dans laquelle il a été compétitif du début à la fin !

Images CP-Photo.fr et KBK

KBK Compétition confirme sa stature internationale en IAME Euro Series à Genk

La IAME Euro Series a pris fin le 27 août en Belgique. Tout au long des quatre épreuves que compte cette compétition, l’imposante structure KBK Compétition a montré qu’elle était capable de permettre à ses pilotes de se battre aux avant-postes et à les accompagner dans leur progression pour ceux qui souhaitaient découvrir ce type de meeting de haut niveau. Outre le choix d’un motoriste réputée (S-Sport Engines), KBK bénéficie du soutien de l’usine KR pour les châssis Alonso Kart, importés en France par Cedinap.

A Genk, Andy Ratel s’est permis de gagner pas moins de 59 places du vendredi au dimanche ! Il faut dire qu’Andy s’est retrouvé en difficulté lors de la séance de qualification disputée sous la pluie, mais a vite retourné la situation. Ses manches se sont soldées par des progressions successives de 12, 8, 13, 14 et 8 places ! Andy a ainsi gagné sa place en finale, où il a remonté cette fois 18 adversaires pour se classer 14e.

La pluie des chronos n’a non plus fait les affaires de Charles Lambert et de Hugo Brun, qui s’étaient réjouis d’avoir débuté la journée de vendredi avec des temps prometteurs sur le sec. Lorsque les deux pilotes ont pu chausser à nouveau les slicks dans les manches, leur rythme fut à nouveau excellent. Charles a ainsi pu remonter dans le top-10 d’une manche. Trop d’incidents de course se sont également produits pour leur permettre de viser une qualification.

Engagé en X30 Mini, Stan Fagot a retrouvé le team KBK Compétition et les avant-postes. P3 dans une des séances libres du vendredi matin sur le sec, il rétrogradait quelque peu aux chronos (16e), avant de repartir à l’assaut du groupe de tête dans les manches, avec notamment deux 4e places à son actif. Aussi rapide que la plupart des pilotes du groupe de tête en finale, Stan a terminé 10e, à savoir sa meilleure place en IAME Euro Series cette saison.

Images Fotocar 13

Performances assurées pour KBK, de Genk à Varennes

Une semaine avant le final de la IAME Euro Series à Genk, le team KBK Compétition n’a pas manqué de se rendre en Belgique du côté de la “Home of Champions” pour la IAME Series Benelux (4/5). Parallèlement, deux pilotes de l’équipe de Kevin Beaumont ont participé au Trophée Kart Mag à Varennes. Dans les deux cas, le niveau était relevé avec, en définitive, de belles satisfactions.

A Genk en X30 Senior, Andy Ratel a réalisé un probant sans-faute des chronos à la finale malgré des conditions changeantes. En effet, après un vendredi sec, plusieurs manches ont été disputées en pneus pluie, avant le retour des slicks en finale. Parti 9e, Andy est brillamment remonté 4e avec des temps dans le même dixième que les pilotes du top-3.

Charles Lambert a pu profiter de cette épreuve difficile pour prendre encore un peu plus d’expérience, tout spécialement sous la pluie. Une fois de plus, son équipier Hugo Brun a pu démontrer qu’il était capable de tenir un rythme très élevé sur le sec, comme l’a prouvé la manche du vendredi. Lui-aussi s’est retrouvé plus en difficulté sous la pluie sur un circuit que les Belges et Néerlandais savent depuis longtemps apprivoiser avec des gommes sculptées !

Malgré son manque de roulage en 2023 en raison de ses études, Achille Gaubert a brillé dans la catégorie Senior Cup pour son retour derrière un volant. Passé de la 7e à la 5e place à l’issue des manches, il se retrouvait coincé au départ et partait hélas en tête à queue. Reparti dernier, il remontait 20e avec beaucoup de regrets, car il a fait partie des plus rapides en piste.

A Varennes sur Allier au Trophée Kart Mag, Arthur Barriot a créé la surprise en se plaçant dans le groupe des meilleurs en Senior pour sa première saison dans la catégorie. Son 13e chrono sur 40 partants se transformait en 5e place sur la grille de départ de la finale après une remarquable super manche ! Hélas, Arthur a dû composer avec un clapet défectueux en finale, le faisant chuter 18e. Dans l’Allier, on retrouvait aussi Dominique Petras, qui s’est fait plaisir dans le peloton de la catégorie Gentleman.

Photos @marion.bourguet, Pascal Verheuge, HelloFoto et CP-Photo.fr

Lanfray, Vinci et KBK dans la chaleur de la nuit de Lonato

Aller affronter les Transalpins sur le South Garda Karting de Lonato dans leur série IAME nationale n’est jamais évident, mais le Français Alan Lanfray et l’Australien Dante Vinci ont su briller dans la catégorie X30 Senior avec la structure KBK Compétition. Auteur de deux superbes manches (5e et 4e), mais aussi contraint à l’abandon dans une autre, Vinci tombait dans des bousculades en super heat et finale, devant se contenter de la 27e place malgré un excellent rythme.

Pour sa première course en Italie avec le team KBK, Alan Lanfray s’est permis de remonter 3e d’une manche, tout en flirtant avec le meilleur tour en course. Alors qu’il était revenu de la 20e à la 12e place à l’issue des manches, une pénalité (spoiler) en super heat le renvoyait 19e, alors qu’il avait intégré le top-10 avec de super chronos. En finale, la fin de course lui a hélas été fatale, mais la performance fut clairement au rendez-vous lors de cette épreuve qui s’est terminée le soir en semi-nocturne.

KBK et Andy Ratel passent de près à côté du podium à Salbris

Avec Andy Ratel et Hugo Brun, le team KBK Compétition a relevé le défi de la nouvelle catégorie OK-N, lancée en France dans le cadre du Trophée de France à Salbris (21-23 juillet 2023). Les moteurs étaient tirés au sort parmi trois marques. Avec leur châssis Alonso Kart by KR, Andy a utilisé un Modena Engines tout le week-end, pendant que Hugo a évolué sur un TM Kart.

Les essais libres du vendredi ont immédiatement placé Andy Ratel parmi les favoris, puisqu’il se classait successivement P1, P2, P2 et P1 des quatre séances. Seuls Andy et un autre pilote sont parvenus à rouler en dessous de la minute sur les 1500 mètres du circuit de Salbris le vendredi. Pendant ce temps, Hugo n’a jamais quitté le top-8. Andy restait 1er du warm-up le samedi matin, mais plongeait 10e des essais chronométrés. “Nous ne pouvons qu’avoir un doute concernant l’efficacité des pneus de course,” a commenté le team manager Kevin Beaumont. “Par la suite, Andy a dû se battre comme un lion pour suivre le rythme des leaders.”

Avec l’usure des gommes, l’écart s’est réduit au fil du meeting et Andy est parvenu à gagner la super manche et à mener le bal en début de finale. Hélas, deux incidents de course successifs l’ont privé d’un podium qui lui tendait les bras.

Brillant 7e aux chronos, Hugo a brillamment tenu sa place dans les manches et pouvait envisager un bon résultat en partant 7e en finale, avant qu’un accrochage survenu après le départ ne l’oblige à renoncer.

KBK était également engagé au Championnat de France des Féminines avec Sophie Caillault. Sophie a mis un peu de temps à s’adapter à son châssis qu’elle ne connaissait pas, mais n’a pas baissé les bras et s’est classée 17e.

Photos KSP Reportages et D.R.

Deux podiums pour KBK Compétition au Championnat de France à Septfontaine

En 2022, le team KBK Compétition avait quitté le circuit de Mirecourt avec la satisfaction d’avoir permis à Guillaume Barbarin de décrocher le titre en Master et à l’Italien Fabio Visentin de monter sur la 3e marche du podium en Handikart. Un an plus tard, du 14 au 16 juillet 2023, l’équipe de Kevin Beaumont a été à deux doigts de faire encore mieux, grâce à un matériel encore extrêmement compétitif…

Guillaume Barbarin, vice-Champion de France Master: Pour la première fois en France depuis bien longtemps, les couleurs DAP ont brillé à nouveau…

DAP possède une longue et belle histoire dans le milieu du karting international, et notamment en France avec de nombreux titres acquis principalement dans les années 80. Plusieurs décennies plus tard, Guillaume Barbarin a permis à la marque italienne, récemment reprise par le groupe KR Global Motorsport Company, de renouer avec son passé et les avant-postes: pole position, une victoire dans les manches, deux meilleurs tours en course en Master et un haut niveau de performance. Leader en début de course, il a ensuite pris le sillage de son principal rival, sans toutefois pouvoir reprendre l’avantage. Avec ce titre de vice-Champion, Guillaume Barbarin et KBK ont confirmé leur statut dans la catégorie.

Fabio Visentin tout près du titre en Handikart

Troisième en 2022, l’Italien et son team avaient évidemment l’envie de faire mieux. Après une montée en puissance dans les manches et en super heat, Fabio passait de la 3e à la 2e place après un excellent départ en finale. De plus en plus pressant derrière le leader, il trouvait l’ouverture à trois tours de l’arrivée. Son adversaire tentait de répliquer dans le dernier tour, malheureusement un accrochage s’en suivait. Deuxième sous le damier, Fabio Visentin se retrouvait finalement 3e après une pénalité de 5 secondes.

Photos Kart Mag